Le Guide du Ski !

II] La fabrication d'un ski aujourd'hui : procédés et matériaux

La majorité des skis vendus sur le marché de nos jours sont fabriqués grâce à une construction dite en « sandwich ». Il s’agit d’assembler plusieurs couches de matériaux, préalablement découpés en fonction de la forme que l’on souhaite donner au ski (taille, lignes de côte, cambre, rocker…etc.), en les collant avec de la résine / colle epoxy sous l’effet d’une presse. Les matériaux utilisés vont variés en fonction des caractéristiques techniques que l’on souhaite donner au ski (niveau de rigidité, torsion, rebond…etc.). Néanmoins, la structure générale reste la même d’un ski à un autre, à savoir :

  • Une semelle en polyéthylène haute densité
  • Des carres en acier
  • Des chants en ABS
  • Un noyau en bois (ou, pour des skis d’entrée de gamme, en matière plastique injecté)
  • Le « top sheet », revêtement sur lequel est apposé le design du ski (couleur, logo etc…)
  • Des renforts constitués de différents matériaux (fibre de verre, aluminium, titanal, carbone…etc.)

  • Voici un schéma permettant de visualiser la structure de ces différentes couches à l’intérieur d’un ski :

    Ces différentes couches sont superposées et assemblées dans un moule spécialement conçu pour le modèle de ski que l’on souhaite fabriquer. Entre chaque élément, on dépose de la résine / colle epoxy. Puis, l’ensemble est passé sous une presse à 100 degrés pendant une dizaine de minute. L’effet de la chaleur et de la compression va permettre de souder les différentes couches entre elles. Il faut savoir que la fabrication d’un ski nécessite du personnel très qualifié puis qu’il faut assembler en général entre 20 et 30 éléments pour un ski traditionnel. 

    En sortant de la presse, les skis sont assemblés mais ne sont pas encore prêt à la vente. En effet, avant de les commercialiser, un travail d’usinage se met en place. Tout d’abord, il faut enlever l’excès de résine / colle epoxy qui a pu couler sous l’effet de la chaleur et de compression dans le moule. Puis, il va falloir préparer les skis afin qu’ils soient utilisables à la sortie de l’usine :

  • Ponçage, structure et fartage de la semelle
  • Affutage des carres
  • Pose des plaques permettant d’installer les fixations

  • Enfin, les skis sont soumis à un certain nombre de test qualité afin de s’assurer qu’ils répondent bien au cahier des charges fourni. L’objectif est de vérifier qu’ils possèdent les caractéristiques techniques souhaitées et qu’ils auront le comportement attendu sur neige. Si les tests sont positifs, les skis peuvent donc sortir de l’usine et ravir les passionnés que nous sommes.

    Vous souhaitez recevoir notre "Guide du Ski" au format PDF ?

    x

    Offre spéciale pour les fêtes !

    -30% sur toutes nos formules !